Lire c’est partir à l’école le 4 mai !

L’APE3PE a rencontré Lire c’est partir le 7 avril 2021. Voici ce qu’elles se sont dit.

LCP : C’est amusant, les parents d’élèves sont dynamiques d’habitude, mais c’est la première fois qu’on m’interviewe !

APE : Merci de prendre le temps de nous parler au téléphone. Oui, on se demandait, c’est pas cher 80 centimes, c’est quoi l’arnaque ?

LCP : Ahahah. La maison d’édition existe justement parce que notre but est de faire que le livre soit accessible à tous.

D’abord on édite en grand nombre (50000 exemplaires). Ça diminue le prix. Ensuite on édite des livres de poche et des albums souples, pas en carton, toujours le même papier, ça diminue aussi les coûts.

Les 80 centimes permettent de payer imprimeur, l’auteur, l’illustrateur, les droits d’auteur, et les frais de fonctionnement. Nous sommes distributeurs : nos livres ne peuvent être trouvés que sur le site internet ou dans nos relais dans les départements comme les écoles.

APE : Comment on peut faire pour savoir si le livre sera adapté / va plaire à l’enfant ?

LCP : Lors d’une vente itinérante, mon collègue classe les livres par âge. Après tout dépend de l’enfant. Parfois un enfant de 8 ans va avoir besoin de lire encore des albums classés 5-6 ans. S’il a du mal à lire un livre poche, il lira un album pour 6 ans où il y a du texte, et c’est quand même de la lecture. Il faut s’adapter à l’enfant. Les parents et enfants n’ont pas la même vision du monde, la même esthétique, c’est important à prendre en compte. Dans notre maison d’édition, on choisit des dessinateurs qui ont une manière de dessiner qui touche l’enfant. Ce sont des dessins qui leur correspondent. L’enfant a une autre vision que nous de ce qui est beau. Je crois que ce qui est vraiment important, pour ne pas l’éloigner de la lecture, le décourager, c’est vraiment suivre son intérêt. S’il choisit une tranche d’âge d’en dessous, c’est pas grave, c’est de la lecture. Après, l’école est là pour le pousser.

APE : Ça m’inquiète un peu de laisser mon fils choisir, il est petit et il aime surtout les livres qui font peur…

LCP : Dans nos livres, il n’y a rien de provoquant ou choquant !

Il y a un livre qui fait peur pour 3 ans. Une année, on a fait un livre appelé les monstres, les enfants adoraient ! Mais on ne l’a plus. Dans toutes les histoires il y a des choses qui font un peu peur.

On commence aussi les livres documentaires : «  étonnants animaux », pour tous, qui parle du comportement des animaux. C’est de la lecture. Un enfant qui n’a pas envie de lire de la fiction, il y a du texte et on apprend des choses sur les animaux.

« Illusions optiques »: des petits jeux qu’on peut faire en famille

« Enigmes »: pour les CM1 CM2

Quand on fait des ventes itinérantes, on regarde dans la cour. Et là on voit des enfants qui avaient choisi eux-mêmes leur livre et qui sont par terre, au lieu de jouer, et lisent. Là j’ai l’œil qui brille. C’est pour ça qu’on travaille. C’est ça notre grand bonheur. Quand les enfants viennent avec le livre qu’ils ont choisi et leurs 80 centimes, avec un grand sourire. Et quand il y a les parents aussi ! Si vous montrez votre intérêt pour les livres, il y aura des livres à la maison, vous allez lui transmettre la curiosité.

APE : Et vous, enfant, vous aimiez bien lire ?

LCP : Alors, chez moi, on avait beaucoup de livres à la maison, mais je n’aimais pas trop lire de livres. Surtout, on avait des encyclopédies .Je passais ma journée à les explorer : Lyon, l’Afrique, les images, je passais des heures à les regarder.

Après ça a été des albums. Les livres de poche et la fiction j’avais du mal. J’ai commencé à lire quand j’étais en CM2 : je voulais être pilote d’avion.

Ma mère s’est servie de cet intérêt : le premier livre de poche que j’ai lu, j’étais en CM2. L’auteur était un pilote d’avion : Antoine de St Exupéry. Vol de nuit. C’était pas vraiment pour CM2, mais on l’avait lu avec ma mère, petit à petit, c’était un livre difficile. Je lisais 2 pages, et je reprenais 3 jours plus tard, et j’ai fini par le lire en entier ! Après, ma mère se débrouillait pour me trouver des livres écrits par des pilotes.

APE : Commencer à aimer à lire seulement en CM2 et finir par travailler pour une maison d’édition ! Est-ce qu’il y a d’autres infos que vous aimeriez faire passer aux parents d’élèves ?

LCP : Il y en a 2 :

Les livres audio peuvent être achetés directement sur le site. Ça peut être utile pour certains enfants qui ont besoin (sans forcément être « dys ») de lire et d’écouter l’histoire en même temps, en suivant avec leur doigt. Peut-être que ça peut servir.

La rubrique « avis des lecteurs » qui a été mis en place depuis peu : un enfant (ou un adulte) peut envoyer un petit texte,  ou un enregistrement sonore, sur un livre qu’il a lu et on le publiera. Rien de mieux qu’un enfant qui parle à un enfant.

https://www.lirecestpartir.fr/actualites/avis-des-jeunes-lecteurs/

Entretien avec Hélène Solère, Coordinatrice de Lire c’est partir Sud

Articles recommandés